Logo DraftCity

Accueil Articles équipe Partenaires Support Recrutements Goodies

Le permis de conduire est-il un luxe ?
5 Lieux incontournables
Squid Game - La série qui cartonne
Interview de Girgil, gérant de DraftCity
The Act : basé sur des faits réels
De nouveaux enables pour HabboCity ?
L'une des histoires les mieux gardées du Rap Français, Guizmo et Nekfeu LCDLR#1
Un jeu très gore : Let it die
DraftCity - DRAFT'STORY : Troisième Edition (Papillons Fin)

Par Ephiyeon

DRAFT'STORY : Troisième Edition (Papillons Fin)

DRAFT'STORY : La fin de Papillons et le début d'une nouveau format

Chapitre 5 : La cabane.

Après tout ça, on m'amena dans une des petites cabanes suspendues. Elle était faite en bois, tout en bois. Il y avait un petit lit, avec une couverture et un petit oreiller. Il y avait aussi une feuille qui servait de tapis ainsi qu'un bureau fait de bois lui aussi comme le reste de la pièce. Sur ce bureau, un carnet posé. Avec un crayon de bois, j'ouvre alors le carnet et vis que quelqu'un avait écrit dedans, sur beaucoup, beaucoup de pages. Vu que je n'avais rien à faire, je me suis mise à le lire.

Chapitre 6 : Les mémoires de Els.

1er jour : Bonjour monsieur le carnet, moi je suis Els, et je suis une araignée. Ça me réjouit pas trop d'en être une, car beaucoup de gens ont peur de moi et je pense que c'est pour ça que je n'ai pas beaucoup d'amis à l'école. Mon papa me dit que c'est des idiots, alors que ma maman dit qu'on ne peut pas être ami avec tout le monde. Je ne sais pas lequel des deux je dois croire. 

2ème jour : Salut, je t'ai trouvé un prénom monsieur le carnet. Que dirais-tu de... de George le carnet ? À vrai dire, t'appeler monsieur alors que tu es mon ami, c'est bizarre je trouve.

Après ces deux premiers jours d'écriture, je me sentais triste pour la personne qui a écrit ça. La pauvre, elle devait se sentir si seule. 

Je ne sais plus combientième jour nous sommes : Salut carnet, enfin, George ! Ça fait 5 ans que je t'ai perdu, mais je t'ai enfin retrouvé. Tu sais, depuis les jours où nous ne sommes pas parlés, rien à changé... Les autres ont toujours peur de moi et ma mère a disparu et mon frère aussi. Des gens pensent que mon père et moi les avons mangés.. pff, n'importe quoi. Enfin je mène un combat infini contre la vie et je me demande qu'est-ce que j'ai dû faire pour mériter ça. Mais bon, c'est toujours idiot de parler à un carnet.

Il n'y a plus rien, à part une signature. Je ne me suis même pas rendu compte, mais une araignée qui écrit c'est assez étrange mais bon ! Après cela, je me suis couchée et j'ai dormi. J'ai beaucoup dormi... mais je me suis levée tôt pour repartir à la recherche de ma mère. J'ai pris mes affaires, Judy et le carnet avec moi. L'homme cerf m'attendait.

Chapitre 7 : Le départ

- J'ai à te parler. Je vais faire un peu de chemin avec toi.
- D'accord.

Nous sortons alors de l'arbre à travers la grande porte. Il y avait beaucoup de papillons à l'extérieur.

- N'ai pas peur d'eux, ce sont eux qui vont te quiger jusqu'à la sortie. Je voulais te parler de l'histoire de notre peuple. Nous vivons dans une énorme menace, notre forêt se détruit et beaucoup de nos habitants meurent ou disparaissent quand ils quittent l'arbre. Les humains comme toi, sont des dangers... Beaucoup d'entre nous t'ont sûrement mal regardé et maintenant, tu sais pourquoi. Retrouve Els, et rend lui le carnet que j'ai laissé dans la cabane. Je sais que tu l'as lu. Elle a disparu, et j'espère qu'elle reviendra.

- Comment pouvez-vous être sûr qu'elle soit en vie ? Et même si elle est en vie, qui vous dit que je la retrouverai ? 

- Laisse-moi te raconter. Lorsque ses parents ont disparu, son frère, lui, a été assasiné par ses camarades. Ils voulaient rendre malheureuse Els pour qu'elle aussi s'en aille. Ils la détestaient. Et elle n'a pas voulu se venger... Elle a juste pris ses affaires, laissant ce carnet ici, dans cette cabane précise. Et ensuite, plus de nouvelles.

- C'est horrible ! Et ceux qui ont tué son frère ?

- En tant que sanction, ils sont interdits de rentrer dans l'arbre jusqu'à qu'ils la retrouve et qu'ils s'excusent. Mais à mon avis, ils sont disparu aussi.

- Je veux bien vous rendre service.

- Merci du fond du coeur, bon courage à toi.

Je souris et quitte alors cet homme cerf, à la recherche de la sortie et de Els l'araignée.

Durant mon long chemin, j'ai rencontré beaucoup de choses. Des fleurs énormes, des insectes qui se baladaient etc... La forêt était immense... Heureusement que ces jolis papillons bleus m'aidaient ! On dirait qu'ils connaissaient le chemin par coeur. 
À un moment, les papillons m'emmenèrent dans une sorte de petite cabane. Dedans il y avait un lit, une cuisine, des livres, une cheminée, et un panier, avec de la toile d'araignée. Sur le lit, un autre carnet, que j'ouvris. Dedans une seule phrase.

"Tu me manques monsieur le carnet. Tu me manques maman. Tu me manques papa. Tu me manques, p'tit frère."

- J'y suis arrivée.. Chez Els.

Je pose alors le carnet que je possédais sur le lit, je pris le crayon et j'écris sur le carnet contenant cette seule phrase.

Monsieur le carnet est là maintenant, et moi aussi. Je suis Alice et je suis là pour toi. Je sais ce qui s'est passé et j'en suis désolée... Ils ont besoin de toi là-bas, et toi aussi tu as besoin d'eux. Au revoir. 

Chapitre 8 : Le réveil

Je sors alors de la cabane en claquant la porte. Et au même moment, je me réveille. Ce n'était qu'un rêve ??
Non ! Ce n'est pas possible, c'était si réel, si beau NON !
Je n'en croyais pas, je me suis attachée à ce monde.
Je pleurais, pleurais.

Plus tard, ma mère m'appela disant qu'il y avait une lettre qui m'y était adressée. Je la pris et je suis remonté dans ma chambre. Sans enveloppe, il s'agissait d'une feuille de papier. Elle été pliée alors je la déplie.

"Merci" Signé Els l'araignée. Je reconnais la signature ! Je regarde alors le ciel, gardant cette lettre au près de moi. 

Fin~

Hello ! Ici, Ephiyeon, je voulais parler de quelque chose avec vous mes chers lecteurs. Déjà merci d'avoir suivi cette courte histoire.

Papillon au final, je n'avais plus d'inspiration, parce que ce n'est pas ce que j'écris d'habitude, donc j'ai beaucoup lâché l'affaire et j'ai décidé de changer la fin et d'en faire une qui me plaît. Et j'espère qu'elle vous plaira à vous aussi. C'est un peu rapide, car je voulais passer à autre chose. DRAFT'STORY n'est pas fini pour autant, on va juste changer de format.

- 1 ou 2 articles maximum pour une histoire (longue ou pas)
- Toutes les semaines. Le dimanche toujours.
- On va parler des sujets de la vie, donc ce ne sera pas la joie dans tous les articles, certaines histoire seront tristes
- Histoires coupées en deux Histoire + morale à la fin (parler du sujet de l'histoire, de pourquoi j'ai voulu en parler etc..)

Et voilà, c'est fini. J'espère que même si je n'étais pas à 200 %, cette histoire vous aura plu. Et donc à bientôt ! 

Ephiyeon :3

Commentaires récents

Publié par Quentin

C'est un bon article, même si ce n'est pas mon style d'article.