Logo DraftCity

Accueil Articles équipe Partenaires Support Recrutements Goodies

Resident Evil Village, la trilogie continue
Tutoriel : les atébas
Draft'Santé #1
La véritable histoire d'Ariel
La culture rap
Les relations à distance
Les chaînes YouTube incontournables #2
Je sais tout sur toi, 2 - Nagisa Shiota
DraftCity - L'émergence de la drill en France

Par Hypure

L'émergence de la drill en France

Depuis quelques mois, un virus est en train de se propager à toute vitesse dans le monde, il s'agit d'une musique à la fois sombre et dansante : la drill.

La drill, c'est le mouvement artistique le plus choquant, le plus provoquant et le plus dangereux au monde. Ce sont des centaines de clips supprimés de YouTube par la justice, ce sont des concerts annulés à la chaîne par peur des débordements, ce sont des dizaines et dizaines de rappeurs qui se retrouvent accusés ou incarcerés pour des histoires de meurtres, de trafic de stupéfiants ou de vols à main armée. Mais, en même temps, la drill, c'est le mouvement qui fait danser le monde entier, qui influence Drake, Travis Scott, les collectifs 667 ou Lyonzon et qui permet à une toute nouvelle génération de rappeurs de s'illustrer.

Avant de parler à proprement de la drill en France, parlons de ses origines.

L'histoire commence au début des années 2010 à Chicago, la 3ème plus grande ville des USA. Chicago, c'est une métropole gangrenée par la violence et les guerres de gangs, il y a eu quasiment autant d'assassinats dans cette ville qu'en Irak pendant la guerre, ce qui lui a valu le surnom de "Chiraq", contraction de Chicago et Irak
La partie Sud de la ville est dans un état particulièrement critique avec plus de 35 meurtres pour 100 000 habitants par an en moyenne, en comparaison, en France, on a 1.4 meurtres pour le même nombre d'habitants. Et, c'est dans ce "South Side" de Chicago que naît la drill, un nouveau type de rap qui sert de moyen d'expression aux gangs des différents quartiers ; parmis eux, le gang des "Black Disciples" illustré par le jeune protégé Chief Keef qui retourne le monde du rap à seulement 16 ans :

Musicalement, les sons de Chieef Keef étaient de la trap comme beaucoup de monde commençait à en faire à l'époque, mais déjà, il était bien plus chaud que la moyenne. Et surtout, il a amené un délire que personne n'avait encore jamais vu. On n'avait encore jamais observé 15 renois torses nus dans un appart en train de headbanger* et nous menacer avec des guns. C'était un vrai monde de gangs en train de rapper leur quotidien violent et sombre sans aucun artifice : et ça, ça a fait beaucoup de bruit. 
La drill de Chicago a alors eu une reconnaissance mondiale et Chief Keef est devenu le modèle principal d'une nouvelle génération de rappeurs qui s'est grandement inspirée de son attitude et de son flow.

Outre tout ceci, les prods de rap concernant le drill ont bien changées. Cependant, il s'agit de choses bien complexes qu'il est difficile de comprendre seulement à travers l'écrit. 

À la suite de Chicago, la drill voyage à Londres, puis retourne à New-York pour finalement arriver en France. 
Bashar Barakah Jackson, plus connu sous le nom de Pop Smoke, aura eu une des carrières les plus intenses et express du rap US*. Il aura su, en 2 ans seulement, imposer son style et populariser la UK drill* à un public plus large que celui touché par les drillers UK avec ses deux gros bangers : Welcome to the Party et Dior.

C'est grâce au flow légendaire de Pop Smoke qu'arrive la drill partout dans le monde, notamment en France où nous possédons pas mal de drillers. Il y a toute une nouvelle scène qui est en train d'émerger principalement inspirée par ce qu'il se passe en Angleterre, l'un des plus chaud en ce moment, c'est Ziak qui découpe ça salement. 

Pour parler de la drill en France, je vais m'attarder sur un gorille se faisant appeler Ziak. Il sort son premier son nommé Double Dash le 14 janvier 2020, mais il se fait connaître avec Raspoutine sorti le 31 janvier 2020. Il reprend tous les codes de la drill. Toujours masqué, mais au lieu de mettre une simple cagoule, il a "innové" en mettant un bandana sur son visage en étant habillé tout le temps quasiment de la même façon : un mystère commence à apparaître autour de son identité, d'autant plus qu'il masque les commentaires de ses sons sur YouTube. 
Même au niveau des armes, il utilise des couteaux et non des pistolets dans ses clips. En effet, à Londres, les drillers évitent de montrer des armes à feu dans leurs clips et se rabattent sur des couteaux, des cutters ou encore des machettes

Cependant, en France, on n'a pas le même niveau de guerres de gangs ou d'homicides qu'à Chiraq, mais on retrouve les éléments de la drill UK de manière plus imagée, plus cinématographique comme le visage masqué, qui est clairement plus un atout stylistique qu'une manière d'éviter une condamnation pour meurtre, ou encore les couteaux suspendus au plafond : ça n'a aucun sens mais ça créé une atmosphère bien sombre. Dans le même délire, il y a aussi le crew Cow-boy Zone qui se rapproche de Brixton même niveau du vocabulaire utilisé, comme le terme de "opp"* par exemple. 

  • CZ8, No Hook.
    "Woh yo, tu me vois clean mais si je catch un opp bah je sors la lame"

La drill commence à se diffuser aussi auprès des crew qui étaient jusqu'à présent plutôt dans la trap sombre, comme Lyonzon ou le 667. On retrouve par exemple, masque, gants, instru et flow drill avec Ashe 22 de Lyonzon. Une bonne partie des sons du 667 sortis sont aussi sur des prods de type drill, comme Silex Freestyle de Norsacce 667 par exemple.
Freeze Corleone, du 667, est l'un des rares à se concentrer autant sur l'influence de Brixton mais en même temps, l'influence de la drill US. Il a notamment été très marqué par la musique de Fredo Santana, un des boss de Chicago. Freeze a également été l'un des premiers en France à avoir une ambiance à la Pop Smoke, surtout en reprenant son son Welcome to the Party.

 

La Drill, c'est un mouvement tellement large que je ne peux pas tout dire dans un seul article, ni parler de tous les artistes. Cependant, je suis assez contente de vous partager ça, surtout pour la fête de la musique, il me devait de mettre en avant un style de musique que l'on voit partout ces derniers temps afin de comprendre ses origines, également son futur en France, mais aussi dans le monde entier, comme en Allemagne, au Japon, en Italie ou aux Pays-Bas, où la drill est de plus en plus importante. 

 

GLOSSAIRE : 

Headbanger : bouger énergiquement la tête en rythme avec une musique, on voyait ça d'abord dans l'univers du rock et du metal.
Rap US : Rap provenant des Etats-Unis.
UK drill : drill provenant de l'United Kingdom. 
Opp : ennemi.

Merci de m'avoir lu, bonne soirée !

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires récents

Il n'y a aucun commentaires !